Cueillette Sauvage dans le Nord pour Macérats Huileux

Préparer des Macérats du Nord

Dans notre région pourtant défavorisée par une flore particulièrement pauvre, vous allez être surpris e de découvrir que la moindre friche recèle des richesses à qui sait les découvrir et les exploiter. Il est possible d’acheter des plantes médicinales mais avouez que le plaisir n’est pas le même. Comme pour la confiture, on savoure d’autant plus ses macérats lorsqu’on a le souvenir de la cueillette. Je vous donne ici, quelques astuces pour récolter vos végétaux, je les tiens de moments passés à écouter Yann de l’Association Racines Carrées, Caro de Magic Santé, Laurence Caron herboriste et de nombreux ouvrages dont le numéro spécial de Ch Baudet « Chés plantes d’ichi pi cmin qu’in s’in sert », un trèsor que je vous souhaite de trouver en médiathèque 😉

Respecter l’environnement
★ 
Laissez à la Nature au moins 1/3 de ses plants
★ Ignorez les spécimens isolés
★ Déracinez uniquement si vous devez utiliser la partie souterraine et si la plante pousse en abondance
★ Cueillez quelques feuilles sur chaque espèce, la plante a besoin de photosynthèse pour vivre
★ Pensez aux insectes, il faut leur laisser à manger
★ Les plantes toxiques doivent rester en place, elles contribuent à l’écosystème et sont dangereuses pour nous

Cueillir en toute séréni
★ Choisissez obligatoirement une zone la plus sauvage possible, loin des cultures, des routes très passantes et des lieux fréquentés par les chiens
★ Cueillez uniquement les plantes que vous reconnaissez, apprenez à reconnaître les plantes toxiques
★ Récoltez uniquement les végétaux qui vous semblent beaux et sains
★ Cueillez les jeunes, ils contiennent davantage de principes actifs
★ Triez votre cueillette sur place, vous gagnerez du temps au moment de la préparation
★ Préférez les sacs en papier, en tissu ou des paniers en osier aux contenants plastiques
★ Séparez vos récoltes, chaque espèce doit avoir son logis

A quel moment récolter ?
★ 
Les végétaux se récoltent obligatoirement par temps sec et plutôt sous le soleil
★ Les fleurs au début de leur épanouissement
★ Les feuilles au printemps ou en été
★ Les racines à l’automne pour les plantes annuelles ou au printemps pour les autres

Comment préparer les végétaux ?
★ 
Les végétaux perdent parfois leurs huiles essentielles en quelques heures, il est préférable de pouvoir les transformer rapidement
★ Triez et conservez exclusivement le végétal
★ Il est inutile de les rincer sauf si vous avez récolté des racines
★ Étalez les pétales, espacés dans un endroit ventilé à l’abri du soleil pour les faire sécher
★ Les plantes cueillies entières peuvent être suspendues en bouquets
★Les racines doivent être lavées et séchées dans un four chauffé à 50 °C

PLANTES AROMATIQUES B COMME NATURE

Les Mauvaises Herbes Locales ont des propriétés plus actives que les plantes cultivées

 

ACHILLÉE MILLEFEUILLE    Nom local Milfwèle, Indovwar
Où ? Sur le bord des chemins et dans les près rocailleux
Quoi ? Les sommités fleuries
Quand ? En juillet et août
Propriétés
Remarquable cicatrisant
Antiseptique
Anti-inflammatoire pour plaies ouverte, atténue la cicatrice
Resserre les pores
Régule la production de sébum
Gainant capillaire

 

BOURRACHE    Nom local Bourache
Où ? Dans les près, les jardins, sur les murs des décombres
Quoi ? Les fleurs
Quand ? De mai à août tôt le matin
Propriétés
Excellent anti-ride
Revitalisante
Hydratante
Régénératrice
Tonifiante
Assouplissante
Beauté des ongles et cheveux fragilisés

 

CALENDULA- FLEUR DE SOUCI    Nom local Souci du gardin
Où ? Sur le bord des chemins, dans les jardins et potagers
Quoi ? Les fleurs
Quand ? De mai à octobre
Propriétés
Anti-inflammatoire
Apaise les irritations, rougeurs et réactions allergiques
Cicatrisant
Dermatose

 

 

CAMOMILLE    Nom local Camomène, Camamin.ne
Où ? Sur le bord des chemins et dans les champs de betteraves
Quoi ? Les fleurs
Quand ? De mai à août quand les fleurs sont au 3/4 ouvertes
Propriétés
Anti-inflammatoire
Apaise les irritations, rougeurs et réactions allergiques
Cicatrisant

 

 

 

CAROTTE SAUVAGE    Nom local Carote

Où ? Dans les près humides, sur le bord des chemins, partout où le sol est calcaire
Quoi ?
Les graines
Quand ? 
De mai à octobre
Propriétés
Apporte bonne mine et lumière à la peau
Favorise le bronzage et permet à la peau de garder un joli hâle uniforme après une exposition au soleil
Antioxydant, il retarde les effets du vieillissement
Régénérant
Assouplissant, il maintient la structure élastique de la peau

 

GÉRANIUM    Nom local  Ierb à Robert, Bec ed grue

Où ? Ne pas confondre avec le Pélargonium cultivé pour ses grandes fleurs. Vous le trouverez sur les vieux murs et les rochers, dans les haies et praires ombragées.
Quoi ? Les feuilles
Quand ? D’avril à juillet
Propriétés
Apaisant
Raffermissant
Astringent

 

 

GRANDE CONSOUDE    Nom local Langue dé vake, Noirte rachène, Console, Ierbe dé copure
Où ? Sur les rives des fleuves, au bord des marécages, près des fossés et en bord de champs
Quoi ? Les racines
Quand ? De mars à avril
Propriétés
Cicatrisant
Émollient
Astringent
Consolidant des fractures

 

 

LIERRE GRIMPANT    Nom local Ranpwèle, Zuére
Où ? Sur les murs, les arbres, partout où il aura pu grimper
Quoi ? Les feuilles
Quand ? De août à septembre
Propriétés
Anti-cellulite extraordinaire

 

 

 

 

 

MILLEPERTUIS    Nom local Ierbe ed miltro, Fleur Sint-Pière, Miltreos
Où ? Dans les taillis, les buissons, les haies et sur le bord des chemins
Quoi ? Les sommités fleuries
Quand ? De juin à septembre
Propriétés
Anti-inflammatoire et antalgique
Cicatrisante
Anti-prurigineux
Anti-démangeaisons
Vertus anxiolytiques et antidépressives
Favorise le sommeil
Calmant et apaisant très puissant pour les brûlures, coups de soleil et les irritations

ORTIE    Nom local Ortille, Dé pico, Dé broque, Éscordile
Où ? Dans les terrains vagues, les haies, les lieux habités, les terrains riches en azote
Quoi ? Les sommités
Quand ? De juin à septembre
Propriétés
Astringent
Tonique
Régulateur
Reminéralisant
Fortifiant

 

 

PÂQUERETTE    Nom local Pocrette
Où ? Sur les pelouses, dans les champs, les prés et sur le bord des chemins
Quoi ? Les fleurs
Quand ? De mai à septembre
Propriétés
Tenseur et galbant, il redonne fermeté à la peau
Favorise la tonicité de la circulation sanguine et décongestionne les zones œdémateuses
Apaisant et réparateur

 

 

PLANTAIN    Nom local Langue ed qyin, Queue ‘d rate
Où ? Dans les terrains sablonneux, les champs, les pelouses et sur le bord des chemin
Quoi ? Les parties aériennes
Quand ? De juillet à octobre
Propriétés
Eczéma
Éruptions
Démangeaison
Prurit
Chute des cheveux
Acné

 

 

 

Choisissez ensuite la technique de macération qui vous convient le mieux, je vous explique tout, dans l’article Recette d’un macérat Cosmétique ou Thérapeutique

★★ Si vous n’avez  ni l’envie ni le temps de réaliser vos propres mélanges, faites confiance à mon petit producteur aux syndicats des Simples, il réalise de merveilleux macérats, chez lui c’est un Art, il utilise le pendule pour déterminer le temps de macération, décante et tout et tout.

Macérât B comme Nature

★★ Vous pouvez enrichir la liste  en commentaire 😉

7 thoughts on “Cueillette Sauvage dans le Nord pour Macérats Huileux

  • Quel excellent travail. J’ai découvert pour le géranium Robert ( j’en ai un au potager) quand tu passera pour ta cueillette.

  • Je me lance dans les macérats huileux depuis le début de l’été, j’ai un premier pot avec des fleurs de roquettes/huile d’olive qui prend le soleil tranquillement devant la fenêtre, des fleurs de soucis, camomilles et depuis ce matin pétales de roses sèchent en attendant leurs tours 🙂
    Ton article est très intéressant avec pleins d’infos utiles,merci !

    • Merci d’être passée par ici Senchaka, j’ai ainsi pu découvrir tes merveilleuses recettes sur http://chakacuisine.canalblog.com/
      Je n’ai pas pris le temps encore de les explorer mais j’en ai déjà l’eau à la bouche … Je te contacterai très certainement prochainement 😉
      Les macérats sont magiques, on devrait les utiliser davantage dans la cuisine et dans la salle de bain !
      Au plaisir d’échanger nos recettes.

      • Merci pour le compliment (j’en rougie presque devant l’écran ^^), je ne suis pas très assidue ces derniers temps sur mon blog mais je serais ravie d’échanger sur le sujet avec toi 🙂 Merci aussi pour tes réponses, le lait d’or va bientôt être lancé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *