Recette d’un Macérât Huileux de Rose

   dscn5545

faire soi-même B comme Nature

Le Macérat de Rose est idéal pour les peaux délicates et matures

Ses couleurs, ses arômes, ses formes font de la rose une source d’inspiration inépuisable, en cosmétique il est aussi intéressant de se pencher sur ses propriétés.
Le macérât de rose est un cicatrisant puissant, il permet à la peau de retrouver sa couleur naturelle. Son activité régénérante et anti-oxydante est un atout pour lutter contre les marques du temps. On peut donc affirmer que le macérât de rose est un excellent anti-ride préventif et curatif. Son pouvoir assouplissant est recommandé pour les peaux sensibles et fatiguées.

Il n’y a qu’un pas du jardin à la salle de bain …

CONSEILS :

Choisissez une belle journée ensoleillée pour récolter vos fleurs, la résine est intense au moment où la fleur s’ouvre, vous devriez la sentir se coller sur vos doigts.

INGRÉDIENTS :

★ Pétales de rose séchées (attention il ne doit résider aucune trace d’humidité)
★ Huile végétale bio de 1ère pression à froid (argan, jojoba, sésame choisissez celle dont votre peau a besoin), si vous avez un doute, consultez l’article Comment choisir ses huiles
★ Vitamine E (0,02% du poids du macérât)

PRÉPARATION DE LA MACÉRATION :

Dans un bocal désinfecté, déposez les pétales et couvrez d’huile. Il est important que le niveau de l’huile soit suffisant pour ne pas laisser les pétales s’oxyder à l’air. N’hésitez pas à ajouter un peu d’huile si vous remarquez qu’au fil des jours, les pétales ne sont plus couverts.

Un article sur différentes techniques de macération vous est proposé IcI

Après des jours et des jours de patience, arrive ce moment formidable où vous allez pouvoir filtrer votre macérât.
C’est pour moi, une moment de plaisir intense que je prends le temps de savourer. J’aime sentir l’huile couler le long de mes mains, quand délicatement mes doigts pressent l’étamine renfermant les pétales et libérant les principes actifs de la rose.

  Filtrer rose b comme nature Macérat de rose homemade B comme Nature

Je verse ensuite l’élixir dans une bouteille désinfectée et ambrée, j’ajoute quelques gouttes de Vitamine E pour éviter que l’huile rancisse.
Je colle une jolie étiquette et imagine déjà toutes les soins que je vais pouvoir préparer grâce à ce macérat de rose.

Macération B comme Nature

UTILISATION DU MACÉRAT DE ROSE :

★ Pur en huile corporelle
★ Comme ingrédient dans vos crèmes anti-ride, vos baumes cicatrisants, laits corporels, crèmes réparatrice pour les mains ….

Je n’ai pas attendu, j’ai tout de suite fabriqué un baume cicatrisant !

Baume cicatrisant B comme Nature

.

★ Si vous n’avez  ni l’envie ni le temps de réaliser vos propres mélanges, faites confiance à mon petit producteur aux syndicats des Simples, il réalise de merveilleux macérats, chez lui c’est un Art, il utilise le pendule pour déterminer le temps de macération, décante et tout et tout…

Vous pouvez acheter le macérat de Rose de Damas en cliquant sur l’image ci-dessous.

Macérât B comme Nature

★★ Vous pouvez partager vos expériences en postant en commentaire vos recettes 😉

.

11 thoughts on “Recette d’un Macérât Huileux de Rose

  • Bonjour

    J’aimerais beaucoup essayer cette recette, j’ai des roses enfin j’aurai bientôt des roses dans mon jardin, mais je me demandais combien de temps faut il laisser sécher les pétales cela ce compte en jour en heures ?

    Merci à vous
    belle journée

    • Bonjour Jen,

      Quelle merveilleuse idée et quelle chance d’avoir un jardin 😉
      Cueillez-les en fin de matinée, elles seront plus parfumées et l’humidité de la rosée se sera évaporée.
      L’idéal est de les faire sécher sur un tamis à l’air libre mais le principal est de ne surtout pas les superposer. Si possible, placez-les dans un endroit ensoleillé et ventilé. Évitez de les exposer en plein soleil et à l’humidité. Laissez-les sécher plusieurs semaines en prenant soin de les retourner de temps en temps. Vos pétales sont prêts lorsqu’ils sont devenus « croustillants ».
      Vous pouvez, pour gagner du temps, les faire sécher entre les pages d’un gros livre.
      Et, si vous pouvez utiliser un déshydrateur, le temps de séchage ne vous prendra plus que quelques heures à puissance minimum.

      Dans tous les cas, c’est un moment à savourer… Profitez-en pleinement et revenez nous parler de votre macérât.

      • Plusieurs semaines ouahouuu ! Il faut le mériter ce macérât 😉
        Bon et bien le temps que mes roses poussent et quelles sèchent puis attendre la maceration…. bon je pense que d’ici octobre je vous mettrais un ptit billet pour vous donner le résultat !! 😉
        Merci de votre retour
        A très vite

        • Il est bon de patienter et de laisser faire la Nature …
          Vous en savourerez le Plaisir jusqu’au prochain.
          J’en prépare quelques uns l’été et je les utilise selon mes besoins toute l’année.
          Le Calendula pousse partout, il est très efficace et polyvalent l’hiver 😉
          Vivement la cueillette !

  • J’aimerais beaucoup faire un macérât de calendula mais pour ma part je ne sais pas où je vais en trouver ! Il va falloir que je fasse quelques petites recherches …

    Belle journée !!

    • Bonjour Jen
      Le calendula pousse à l’état sauvage un peu partout mais il faut surtout faire attention qu’il n’y ai pas de cultures traitées aux alentours. Si vous ne trouvez pas j’en ai à vous proposer que j’ai cueilli moitié de mes plantations moitié sauvage autour de mes plantations.
      Bonne continuation et bonne préparation
      Moi je me lance dans un macérat de calendula et un de rose en attendant que le soleil veuille bien sortir son nez.
      Merci pour vos échanges

      • Oh mais il est magique ce commentaire Audrey !
        Vous avez raison de préciser qu’il faut être vigilant e sur la propreté de la zone de cueillette.
        Quelle chance de pouvoir jardiner, quelle générosité de proposer vos récoltes.
        Pourquoi ne pas proposer des échanges ?

      • Merci pour votre réponse et c’est votre proposition est vraiment très gentille.

        Nous pourrions partager quelques mots par e-mail pour parler de votre proposition, je ne pourrais pas vous proposer d’échange ( car je ne vois ce que je pourrais vous donner qui vous satisferait…) mais plutôt un achat.

        Enfin n’hésitez pas à me contacter.

        Pour ce qui est de mes roses, je ne me suis pas resolue à cuieillir les cuieillir…. j’ai donc profité d’un salon des  » plantes rares » pour acheter des boutons de roses séchées mais je ne sais pas encore quelle huile végétale bio je vais utiliser pour faire le macérât .

        Vous souhaitant une belle continuation

  • Bonjour

    Ca y est j’ai enfin filtré mon macérât huileux de boutons de roses.
    N’ayant pas eu assez d’HV de Jojoba, j’avais également ajouter de l’HV d’huile d’olive et un peu de Calophylle.
    Autant dire que l’odeur de ces 2 dernières HV est assez caractéristique donc je ne sens pas du tout la rose. Je vais l’utiliser dans ma recette habituelle de crème de jours aux argiles et mon démaquillant biphasé, je verrais bien ce que cela donne !

    A bientôt
    Bonne continuation

    • J’aime ce moment où après des semaines de patience on peut enfin découvrir l’huile infusée 😉
      N’hésite pas la prochaine fois à utiliser de l’huile de tournesol pour préserver le plaisir olfactif, il faudra juste ajouter un peu de VIT E car cette huile est moins stable. Le mariage olive et callophyle conviendra parfaitement pour les soins du corps (texture un peu grasse)où l’on cherche à améliorer la circulation ou réparer des peaux abîmées.
      Merci Jen d’avoir pris le temps de partager avec nous ton expérience, reviens nous donner des nouvelles de ton démaquillant et de ta crème 😉
      Au plaisir de te lire …

      • Bonjour Barbara,

        Je reviens à vous juste pour vous dire que j’ai utilisé mon macérât huileux dans la fabrication de ma crème de jour, ma peau s’en porte tout à fait bien l’huile de calophylle est très apprécié par ma peau couperosée.

        Je viens également de faire un gel huileux nettoyant/démaquillant que je garde sous ma douche j’aime me démaquiller à l’huile et du coup c’est pas mal d’avoir un gel huileux à porté de main quand je me lave 😉

        Que d’avantage à faire ses macérâts 😉 un vrai plaisir à utiliser dans mes combos.
        Au plaisir de vous lire.

        Jen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *